Tottenham garde espoir en Ligue des Champions

Les fans de football attendaient le retour de la Ligue des Champions avec impatience, ceux de Tottenham redoutaient l’échéance. Il faut dire qu’à l’heure d’accueillir les allemands de Leipzig, les Spurs se devaient de faire sans Harry Kane, Moussa Sissoko ou Heung-Min Son. Une attaque décimée, typiquement ce que craignaient les supporters après un mercato hivernal douteux.

Une attaque stérile

Cela s’est bien vu sur le terrain avec seulement un seul tir cadré en première mi-temps pour les londoniens qui n’ont connu le sursaut qu’à partir de l’entrée d’Erik Lamela en fin de match. Le mal était hélas, déjà fait avec un pénalty bien tiré par Timo Werner (58e), suite à une faute évitable de Ben Davies. L’occasion de rappelé que malgré le but concédé, Hugo Lloris a été l’homme fort du match, sauvant les siens à plusieurs reprises, maintenant encore le suspens et l’espoir chez les Spurs.

On pourra longtemps pester contre les choix de José Mourinho, notamment d’avoir titularisé un Gedson Fernandes loin d’avoir fait ses preuves ou un Serge Aurier, qui malgré quelques bons matchs depuis l’arrivée du portugais, se montre encore trop peu fiable sur certaines rencontres. Il faut dire que le coach n’est malheureusement pas aidé par un Ndombele fragile et souvent blessé. Le français a rappelé hier, qu’il n’était clairement pas dedans.

Dommage qu’aucun joueur à vocation offensive ne s’est inspiré de Jimmy Greaves. Le légendaire buteur du club aurait pu espérer une meilleure prestation des joueurs pour fêter ses 80 ans aujourd’hui.

À l’heure où Tottenham s’apprête à démarrer un calendrier chargé (Chelsea, Wolves, Leipzig), on aurait pu éviter de se faire mal moralement parlant ; car dans les faits tout reste possible, mais cette défaite fait tâche.

Tops : Lloris / Sanchez / Lamela
Flops : Gedson / Aurier / Alli

Les statistiques à retenir de Tottenham – RB Leipzig

  • Sur les défaites à domicile en Ligue des Champions, 38% d’entre elles furent contre des clubs allemands (3 sur 8). Avant Leipzig, Tottenham avait perdu à domicile contre le Bayer Leverkusen (novembre 2016) et le Bayern Munich (octobre 2019).
  • C’est seulement la troisième fois que Mourinho perd un match à domicile de la phase éliminatoire aller de Ligue des Champions. Les deux précédentes fois étaient avec Chelsea en février 2006 contre Barcelone et en avril 2011 avec le Real Madrid contre Barcelone. Le coach portugais n’a pas réussi à se qualifier par la suite après ces défaites.
  • Après Sir Alex Ferguson, Arsène Wenger et Carlo Ancelotti, José Mourinho est devenu le 4e manager à diriger 150 matchs en Ligue des Champions. Seul Ancelotti (84) a gagné plus de rencontre en autant de match que le portugais (81).
  • José Mourinho a coaché six équipes différentes en phase éliminatoire de Ligue des Champions avec Porto, Chelsea, Inter, Real Madrid, Manchester United et Tottenham. Il rejoint Carlo Ancelotti qui était jusqu’ici, le seul à avoir réalisé cela.

La réaction de José Mourinho

Tottenham garde espoir en Ligue des Champions 1

1-0 c’est 1-0, pas 10-0. Le résultat est ouvert, c’est aussi simple que cela. Nous ne serons pas la première équipe à perdre 1-0 à domicile et aller gagner le match retour. Pourquoi devrait-on ne pas croire en nos chances ?

José Mourinho à propos du score.

Le résumé de Tottenham – RB Leipzig

https://www.youtube.com/watch?v=cpr-DH8rGsY

1 réflexion au sujet de « Tottenham garde espoir en Ligue des Champions »

  1. Même sans attaquant on est pas foutu défaire circuler le ballon . On ne sait pas faire de bon centre c est la base du foot. Dele n est plus dans le coup il faut qu’il soit un joker pas un titulaire pour l instant . Jose ne fait que de mauvais choix c est le vieux monde enfin c pas moi l entraîneur mais quand même il ne parle jamais des lacunes de l équipe et se cache derrière les absents !..
    coys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.